De l’écoulement des fluides en technologie laser

0

Dès les premières descriptions du traitement des angiomes plans (AP) par laser à colorant pulsé, le clinicien a cherché à définir des critères pronostiques qui permettraient d’appréhender leur vitesse de disparition.Près de 30 ans plus tard et malgré les progrès réalisés dans les thérapeutiques photoniques, il reste difficile d’évaluer le nombre de séances nécessaires à l’obtention d’un éclaircissement optimal d’un angiome plan.Force est d’ailleurs de reconnaître que l’on ne parle plus aujourd’hui de disparition mais plutôt d’éclaircissement !Si des guérisons complètes sont possibles, elles restent rares et se limitent souvent à une forme particulière : l’angiome plan télangiectasique.Pour tous les autres, la localisation, l’épaisseur, la profondeur de l’angiome et donc l’épaisseur du derme qui l’abrite sont des critères permettant de vaguement qualifier l’éclaircissement comme étant “plus ou moins long” à obtenir.[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

Cabinet de Dermatologie, PARIS.

Centre médical Saint-Jean, ARRAS.

Cabinet de Dermatologie, Saint-Paul-de-Vence.

Laisser un commentaire