Dermatoscopie

Dermatoscopie
0

Il s’agit d’un homme de 49 ans, de phototype IV avec une bonne aptitude au bronzage. Il n’a jamais vécu outre-mer, n’a jamais fait d’UV artificiels, son activité professionnelle est à 100 % intérieure et ses loisirs ensoleillés sont modérés. Il n’a pas d’antécédent dermatologique personnel ou familial et consulte en raison de la modification spectaculaire d’une lésion pigmentée initialement brune, plane et stable de la face antérieure de la jambe gauche connue depuis au moins 10 ans. Il avait toutefois noté, il y a plusieurs années, l’apparition d’une zone plus sombre au centre. Brutalement, il y a 6 mois, la lésion est devenue en relief tout en conservant à peu près le même diamètre. Depuis, la lésion n’est ni douloureuse ni prurigineuse mais elle saigne facilement au contact (fig. 1).

Dermatoscopie
0

Il s’agit d’une femme de 57 ans, de phototype IIIb avec une aptitude moyenne au bronzage. Elle n’a jamais vécu outre-mer, n’a jamais fait d’UV artificiels, son activité professionnelle est à 80 % intérieure et ses loisirs ensoleillés sont modérés. Elle a été opérée il y a 1 an et demi d’un mélanome du tronc de 1,5 mm d’épaisseur avec ganglion sentinelle négatif et fait depuis l’objet d’une surveillance semestrielle régulière. Elle consulte “en urgence”, très inquiète suite à l’apparition brutale depuis 5 ou 6 jours d’une petite lésion noire du flanc gauche (fig. 1). La lésion a grossi très rapidement, elle est spontanément sensible et devient nettement douloureuse à la pression. La patiente ne se souvient pas d’une lésion précessive dans cette topographie. Le pansement qu’elle a placé dessus est très légèrement taché de sérosité. La consultation d’images sur des sites internet “sur le mélanome” lui fait craindre une métastase ou un nouveau mélanome et son médecin traitant lui a laissé entendre que cette hypothèse était “malheureusement assez vraisemblable”.

Dermatoscopie
0

Il s’agit d’une femme de 77 ans, de phototype IIIb avec une aptitude moyenne au bronzage. Elle n’a jamais vécu outre-mer, n’a jamais fait d’UV artificiels, son activité professionnelle est à 80 % intérieure et ses loisirs ensoleillés sont modérés. Elle n’a pas d’antécédent dermatologique personnel ou familial et consulte pour une lésion unique, rouge, découverte il y a un peu plus d’un an sur la face interne du 1/3 supérieur de sa jambe droite et qui s’étend lentement (fig. 1). Elle ne ressent ni douleur ni prurit mais avoue excorier la lésion de temps en temps par grattage “machinal”. Il n’y a jamais eu de saignement important.