Editorial

1

Le prurit est une sensation désagréable conduisant au besoin de se gratter, que l’on se gratte ou non. C’est une sensation fréquente puisqu’un tiers de la population française peut le ressentir au cours d’une semaine donnée, mais surtout 10 % de la population ressentent au cours de cette même semaine un prurit justifiant un traitement. Malheureusement, les possibilités thérapeutiques sont réduites par rapport aux traitements de la douleur, alors que le prurit est une cause de souffrance tout aussi pénible que la douleur.Dans ce numéro de Réalités Thérapeutiques en Dermato-Vénérologie sont évoquées de manière didactique les 4 grandes classes de prurit. Il faut toutefois garder à l’esprit que le prurit peut souvent avoir des origines mixtes ou qu’il peut rester longtemps idiopathique.Flavien Huet nous parle des prurits dermatologiques, qui représentent environ 90 % des prurits. L’examen clinique permet alors de déterminer la cause du prurit. Rappel[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Dermatologie, CHRU, BREST. Laboratoire Interactions Epithéliums Neurones, LIEN, Université de BREST.

Un commentaire

Laisser un commentaire