L’alopécie frontale fibrosante

0

L’alopécie frontale fibrosante (AFF) a été décrite par Kossard en Australie en 1994 [1]. C’est une variété topographique de lichen plan pilaire (LPP) responsable, le plus souvent chez la femme ménopausée, d’une alopécie cicatricielle fronto-temporale en bande associée à des signes d’inflammation périfolliculaire et, dans 80 % des cas, à une alopécie des sourcils. L’histologie montre un infiltrat lymphocytaire autour de l’isthme et de l’infundibulum, associé à une diminution du nombre de follicules, qui sont remplacés par des tractus fibreux. La description de l’AFF chez la femme jeune et chez l’homme est plus récente, tout comme la reconnaissance de cas familiaux.ÉpidémiologieL’incidence de l’AFF augmente en Europe, aux États-Unis et au Japon [2, 3].En 2003, la plus large série publiée comportait 20 cas [4]. En 2012, une série de 60 patients montre que l’incidence de l’AFF a été multipliée par 10 entre 1999 et 2011 dans une cli[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

P. Reygagne Centre de santé Sabouraud, PARIS.

Laisser un commentaire