Maladies inflammatoires et oblitérantes des vaisseaux cutanés

0

De nombreuses dermatoses sont la conséquence d’altérations vasculaires. Schématiquement, elles résultent soit d’une inflammation pariétale, soit d’une oblitération des lumières. Elles se caractérisent par un purpura, un livédo, des nécroses ou des ulcérations, ce qui oriente le clinicien vers un groupe d’affections inflammatoires ou thrombosantes. Toutefois, un même aspect clinique peut être la conséquence de mécanismes différents ou parfois associés. L’apport de la biopsie est alors essentiel pour une classification plus précise de l’atteinte vasculaire, pour son étiologie et pour la prise en charge des patients.

Les purpuras par fragilité capillaire

Ces purpuras rarement biopsiés correspondent à une extravasation de globules rouges du fait d’une fragilité capillaire. On peut en rapprocher le purpura du scorbut, dans lequel on voit autour d’un follicule hyperkératosique un discret infiltrat lymphocytaire et des extravasations d’hématies.

Les capillarites purpuriques et pigmentées

Elles se caractérisent par des macules brunes ponctuées d’éléments purpuriques et siègent le plus souvent aux membres inférieurs. De nombreuses variantes cliniques ont été décrites avec une traduction histologique[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Hôpital Saint-Louis, Services de Pathologie et de Dermatologie, PARIS.

Laisser un commentaire