Érythème pigmenté fixe : une forme particulière d’hypersensibilité médicamenteuse – Recommandations du groupe FISARD de la Société française de dermatologie [1]

0

L’érythème pigmenté fixe (EPF) est caractérisé par la présence de lésions uniques ou multiples, arrondies ou ovalaires, à bordure bien délimitée de quelques centimètres de diamètre (fig. 1 à 3). Elles sont initialement érythémateuses puis violacées ou brunes [1]. L’EPF peut siéger en n’importe quel endroit du tégument et des muqueuses [2, 3]. L’évolution est spécifique : en cas de réintroduction du médicament, les lésions récidivent au même endroit et cicatrisent en laissant une pigmentation résiduelle. L’EPF reste sous-diagnostiqué.

Épidémiologie

L’incidence de l’EPF n’est pas connue. Au sein des toxidermies, la fréquence de l’EPF varie d’un continent à l’autre. Dans les pays occidentaux, cette toxidermie est plus rarement rapportée en Europe et en Amérique du Nord [1]. En France, une série rétrospective multicentrique retrouve, auprès de 17 centres hospitaliers français, 59 observations d’EPF sur 3 ans [4]. Ces différences géographiques peuvent s’expliquer possiblement par une prédisposition génétique, encore peu explorée. Tous les âges sont concernés en particulier
les enfants, décrits dans une série pédiatrique [5].

Médicaments en cause

Les médicaments sont nombreux, cela dépend des pays concernés. En France, les principaux médicaments pourvoyeurs d’EPF sont le paracétamol, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et les antibiotiques (bêtalactamines, quinolones, sulfamides, cyclines, macrolides). Mais de nombreuses autres familles peuvent être à l’origine d’EPF.

Chez l’enfant, les publications font état d’AINS et d’antibiotiques[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Pneumologie et d’Allergologie, Hôpital Robert-Debré, PARIS.

Laisser un commentaire