Le syndrome d’allergie orale : aspects actuels

0

Décrit autour de 1987 et 1988, le SAO est observé chez les allergiques aux aliments végétaux qui développent des symptômes oraux en consommant des fruits ou légumes appartenant à la même famille ou à des familles botaniques différentes [1-2]. Le syndrome “bouleau-pomme” est l’un des SAO les plus typiques : les allergiques aux pollens de bouleau développent un prurit bucco-pharyngé. Surtout diagnostiqué chez les patients allergiques aux pollens et aux aliments végétaux, il peut aussi exister avec les allergènes alimentaires d’origine animale [1-3].

Historique

Les premières descriptions du SAO sont dues à Amlot et al. [1], à Londres, et à Ortolani et Pastorello [2, 3] à Milan. Ces auteurs ont décrit le cas d’individus allergiques aux pollens de graminées ou d’arbres qui semblaient présenter des symptômes oraux et pharyngés évoquant une AA en consommant des aliments végétaux. Le SAO sera rapidement connu sous le nom de syndrome oral de Lessof [1].

>> Dans l’étude d’Amlot et al. [1], parmi 80 patients atopiques, 65 (81 %) rapportaient des symptômes évoquant une AA mais les PT aux aliments n’étaient positifs que chez 33 (41 %) d’entre eux. Ils étaient surtout localisés à la partie supérieure du tube digestif : démangeaisons de la bouche et sensation de striction pharyngée. Si la consommation de l’aliment se poursuivait, une urticaire, un bronchospasme ou même des signes d’anaphylaxie pouvaient survenir (fig. 1) [1].

>>> Ortolani et al. [2] ont décrit 262 patients (170 femmes et 92 hommes), en majorité atteints de pollinose, allergiques à un ou plusieurs aliments, dont la situation s’expliquait surtout par des réactions d’allergie croisée entre des aliments de la même famille :

– pomme, carotte, poire, cerise chez les[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Allergologue-pneumologue-pédiatre, TOULOUSE.

Laisser un commentaire