Les infiltrats lichénoïdes

0

Les infiltrats lichénoïdes sont caractérisés histologiquement par des altérations de la couche basale épidermique. On parle aussi de dermite de l’interface. Le dermatologue attentif au compte rendu du pathologiste verra mentionner les termes d’apoptose (corps ronds éosinophiles traduisant la mort de la cellule basale), de vacuolisation ou de dégénérescence vacuolaire (formation de vacuoles intracellulaires avec imbibition œdémateuse), d’incontinence pigmentaire (mottes de mélanine dispersées dans le derme superficiel, conséquences des altérations de l’interface), et puis d’infiltrat inflammatoire de densité, de distribution et de composition variables.Les infiltrats lichénoïdes regroupent de nombreuses dermatoses hétérogènes ayant en commun des altérations de la basale épidermique. Le diagnostic s’appuie avant tout sur les informations cliniques et sur :le type et l’intensité des altérations de la basale ;la composition et la distribution de [...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Hôpital Saint-Louis, Services de Pathologie et de Dermatologie, PARIS.

Laisser un commentaire