Comment je traite le mycosis fongoïde en 2018

0

Le mycosis fongoïde (MF) est le plus fréquent des lymphomes cutanés. On estime son taux d’incidence à 5,6 par million de personnes [1].Le MF a une évolution chronique et, cliniquement, on observe au stade précoce des plaques infiltrées ou non (patchs) érythémateuses, plus ou moins squameuses, prurigineuses ou pas, à contours bien limités, souvent encochées. Elles sont situées préférentiellement dans les zones non photo-exposées (fig. 1). Parfois, les lésions peuvent devenir plus infiltrées (fig. 2) ou confluentes, jusqu’à l’érythrodermie (fig. 3). Des tumeurs peuvent apparaître (fig. 4), ce qui correspond souvent à une transformation histologique avec la présence de plus de 25 % de grandes cellules au sein de l’infiltrat (MF transformé) [2].Les MF sont classés selon une classification TNMB qui prend en compte la surface corporelle atteinte, l’infiltration des lésions cutanées, la présence d’adénopathie ou d’atteinte viscérale et l[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Dermatologie et Inserm U976, Hôpital Saint-Louis, Paris.

Laisser un commentaire