Quand envisager un traitement systémique de la dermatite atopique chez l’adulte ?

0

La dermatite atopique (DA) est une dermatose inflammatoire chronique courante chez l’adulte, puisque sa prévalence a été estimée à 4,65 % dans un échantillon représentatif de la population française de plus de 15 ans par l’étude Objectif peau [1]. Les formes modérées à sévères représenteraient environ 50 % des cas chez l’adulte [2]. Son traitement repose sur les émollients, les dermocorticoïdes ainsi que les inhibiteurs de la calcineurine topique, mais ceux-ci sont souvent insuffisants dans les formes modérées à sévères. En 2017, une étude française a mis en évidence une sous-prescription des traitements systémiques pour la dermatite atopique puisque, dans une cohorte de 401 patients, 73 % présentaient une forme modérée à sévère mais seuls 8 % recevaient un traitement systémique [3].

Il est donc important de pouvoir définir les patients atteints de dermatite atopique présentant une forme modérée à sévère afin de leur proposer un traitement plus adapté. Cela d’autant plus que le dupilumab, anticorps anti-récepteur de l’IL4 et de l’IL13 et première biothérapie pour la dermatite atopique, est réservé aux cas d’échec, d’intolérance ou de contre-indication à la ciclosporine, seul traitement systémique ayant l’autorisation de mise sur le marché (AMM) dans cette indication.

Définir la dermatite atopique modérée à sévère

Il existe de nombreux outils d’évaluation de la sévérité de la dermatite atopique, dont la plupart existent sous forme d’applications, faciles à utiliser.

L’EASI (Eczema Activity and Severity Index) est l’équivalent du PASI (Psoriasis Area Severity Index) pour la dermatite atopique [4]. Il évalue l’intensité de 4 signes cliniques (érythème, induration, lésions de grattage, lichénification) sur 4 parties du corps (tête et cou, tronc, membres supérieurs et inférieurs) avec un score allant de 0 à 72. Aucun signe subjectif n’est pris en compte.

Le SCORAD (Scoring Atopic Dermatitis) est calculé à partir de l’extension de lésions, l’évaluation sur un site représentatif de l’érythème, l’œdème, l’excoriation, le suintement, la lichénification, l’évaluation[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Dermatologie,
Hôpital Bégin, SAINT-MANDÉ.

Laisser un commentaire