L’œil et le photon : la dermoscopie à l’aide du laseriste

0

La très grande majorité des dermatologues pratiquent quotidiennement la dermoscopie, sûrement beaucoup moins en combinaison avec l’usage des lasers, compte tenu peut-être de la rareté des publications sur le sujet ou faute de savoir interpréter ce qui est pourtant bien visible.La dermoscopie comme outil diagnostique avant laserLa dermoscopie devrait-elle être un préambule à tout acte laser ? La réponse est évidente pour confirmer la bénignité de la lésion que l’on souhaite détruire par laser ou au moins pour s’en assurer, comme dans le cas des lentigos solaires. La dermoscopie est tout aussi utile dans le cas des lésions vasculaires telles que l’érythrocouperose de la face ou du cou en permettant d’estimer la densité et le diamètre des vaisseaux ainsi que le résultat immédiat après les tirs laser. À ce titre, dans le registre vasculaire, pour démontrer l’efficience des nouvelles générations de laser KTP 532 capables de provoquer une photocoagulat[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos des auteurs

Centre médical Saint-Jean, ARRAS.

Cabinet de Dermatologie, PARIS.

Cabinet de Dermatologie, Saint-Paul-de-Vence.

Laisser un commentaire