Les infiltrats granulomateux

0

Un granulome est défini comme une réaction inflammatoire chronique associant des cellules mononucléées histiocytaires épithélioïdes ou macrophagiques et lymphocytaires, des cellules géantes plurinucléées en quantité variable, parfois des plasmocytes, parfois des polynucléaires neutrophiles. Les dermatoses granulomateuses ainsi définies sont classées selon la taille et la forme des granulomes, selon la présence ou non de nécrose (éosinophile, basophile, suppurée), de fibrose, selon la présence ou non d’agents infectieux ou de corps étrangers. Devant tout infiltrat granulomateux, la réalisation de colorations histochimiques (PAS, Grocott, Ziehl) est quasi systématique à la recherche d’une infection.

On distingue schématiquement plusieurs types de granulomes :

  • tuberculoïdes ;
  • sarcoïdosiques ;
  • mixtes, infectieux ;
  • palissadiques ;
  • à corps étrangers.

Les granulomes tuberculoïdes

Ils sont définis comme des infiltrats organisés en nodules de taille et de forme irrégulières répartis dans l’ensemble du derme, constitués d’histiocytes épithélioïdes et/ou plurinucléés accompagnés de lymphocytes et de plasmocytes. L’épiderme peut être hyperplasique ou atrophique. On peut parfois voir des plages de nécrose au sein des granulomes.

Ils se voient dans les dermatoses infectieuses, tuberculose, mycobactérioses atypiques (mycobacterium marinum), lèpre tuberculoïde, leishmaniose, parfois la syphilis secondaire. Les modifications de l’épiderme, la présence de plasmocytes, l’organisation des granulomes autour des annexes sudorales et des filets nerveux et surtout le contexte clinique (aspect des lésions, voyage en pays d’endémie, topographie lésionnelle) vont orienter le diagnostic plus que la réalisation des colorations histochimiques exceptionnellement positives (fig. 1). Par contre, l’immunohistochimie anti-tréponème est d’une grande aide au diagnostic de syphilis.

Ils se voient aussi dans des dermatoses inflammatoires non infectieuses comme la rosacée, les dermites périorales, la granulomatose faciale ou la maladie de[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Hôpital Saint-Louis, Services de Pathologie et de Dermatologie, PARIS.

Laisser un commentaire