Editorial

0

Les lésions non tumorales de la sphère ano-génitale sont soit spécifiques de cette localisation (vulvite ou balanite de Zoon, maladie de Mondor du pénis, lymphangite sclérosante, vestibulite…), soit représentatives d’une localisation d’une dermatose qui peut se développer sur d’autres parties du corps mais qui a souvent une présentation clinique, voire une évolution différente (lichen scléreux, lichen plan…) à ce niveau. En effet les localisations ano-génitales de certaines dermatoses d’évolution chronique, non prises en charge correctement, peuvent favoriser la survenue de lésions précancéreuses puis cancéreuses.Par ailleurs, cette localisation est souvent associée à la crainte d’une infection sexuellement transmissible (IST) qu’il faudra exclure et surtout prendre en compte pour rassurer les patients quant à son absence de contagiosité. Toujours du fait de cette localisation, le traitement, en particulier chez les femmes âgées, peut ne pas êt[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Dermatologie, Hôpital Saint-Louis, PARIS. Cabinet de Dermatologie, PARIS.

Laisser un commentaire