Retentissement économique de la dermatite atopique chez l’adulte

0

Un cadre méthodologique qui se précise de plus en plusLors d’un rapport récent [1], l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) rappelait fort justement que l’évaluation médico-économique consistait à mettre en regard les bénéfices cliniques d’une stratégie de soins, d’une technologie ou d’un produit de santé, et ses coûts, en les comparant à des alternatives en vue d’une allocation optimale des ressources disponibles.Les “coûts”, le mot est lâché ! Mais de quels coûts parle-t-on ? Il est important de le préciser d’autant plus que Daniel Sicard a fait le succès d’une formule, devenue avec le temps un véritable adage, au cours d’un échange avec Claude Le Pen : “La santé n’a pas de prix, elle a un coût [2]”.En économie de la santé, 4 catégories de coûts sont le plus souvent distinguées avec plus ou moins de facilité et d’audace (fig. 1) :les coûts directement imputables à la maladie et/ou à sa prise en cha[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Directeur Scientifique, EMMA ; Hôpital Necker-Enfants Malades, PARIS.

Laisser un commentaire