Dermites du siège infectieuses du nourrisson

0

Le siège du nourrisson peut être le site d’infections variées, virales, bactériennes, fongiques ou parasitaires. Il faut distinguer les infections éruptives diffuses – intégrant le siège mais n’étant pas cantonnées à celui-ci – des infections survenant spécifiquement sur le siège, généralement dans les plis.

Les infections spécifiquement localisées au siège

Les plus fréquentes causes infectieuses de dermites du siège du nourrisson sont la candidose et l’anite streptococcique.

1. La candidose du siège

La candidose du siège survient sur macération des plis, qui peut se manifester par un érythème simple et discret des plis favorisé par la chaleur et la rétention sudorale (fig. 1). Une colonisation puis une infection à Candida albicans peuvent se développer, ce micro-organisme prospérant en milieu humide et acide. La mycose du siège débute généralement par une inflammation des plis du siège (intertrigo), qui deviennent rouges, luisants, parfois recouverts d’un enduit blanchâtre. L’érythème évolue en s’étendant et de petites pustules apparaissent en périphérie de l’intertrigo. L’atteinte initiale des plis est un des éléments permettant de distinguer la mycose de la dermite irritative qui, elle, débute sur les zones convexes, en contact avec les couches souillées. L’examen de la cavité buccale, qui doit être systématique, permet parfois de trouver une candidose associée (sous la forme de muguet).

Les candidoses du siège sont favorisées par la prise d’antibiotiques, par une dermatose préexistante (psoriasis du siège macéré, par exemple) et aussi par l’utilisation de produits gras occlusifs (vaseline, liniment oléocalcaire sans nettoyage préalable par un produit détergent doux).

Outre des soins d’hygiène adaptés, le traitement des candidoses du siège comprend l’application d’antifongiques : topiques imidazolés (1 à 2 fois par semaine, durant 2 à 4 semaines), ciproxolamine ou terbinafine [1, 2]. Concernant la galénique, la crème permet[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Université François-Rabelais de Tours, SPHERE INSERM 1246, Service de Dermatologie, Unité de Dermatologie pédiatrique, CHRU de TOURS.

Laisser un commentaire