Actualités sur les nouvelles entités et les nouveaux marqueurs

0

Les lymphomes cutanés forment un groupe hétérogène de maladies dont la présentation clinique, le type histologique et le pronostic sont extrêmement variés, alors que leur incidence reste faible comparativement à d’autres cancers. Si certaines entités sont actuellement bien caractérisées sur le plan anatomoclinique, il reste aujourd’hui d’importantes zones d’ombre. Ces lymphomes dont on ne sait aujourd’hui que peu de choses sont mentionnés de deux façon dans la classification OMS 2008 actuellement en vigueur [1].Les entités reconnaissables mais qui ne sont pas encore bien caractérisées sur le plan anatomoclinique et/ou dont le pronostic n’a pas encore pu être clairement établi sont qualifiées de “provisoires”. C’est par exemple le cas des lymphomes T épidermotropes CD8+ agressifs, décrits par Berti et al. [2], dont le point commun est la prolifération d’un clone T CD8+ cytotoxique, envahissant l’épiderme, le derme et parfois le tissu hypoderm[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Département de Pathologie, hôpital Henri-Mondor, CRÉTEIL.

Laisser un commentaire