Du partage d’expériences à la prise en charge : un nouveau regard sur les dermatoses inflammatoires

0

Ce symposium, organisé dans le cadre des 10es Journées Interactives de Réalités Thérapeutiques en Dermato-Vénérologie par les Laboratoires Genévrier, a réuni plus de 100 dermatologues autour de trois intervenants spécialistes des dermatoses inflammatoires : le Pr H. Bachelez, la Pr M.A. Richard et G. Badot.

Le phénomène de Koebner : mythe ou réalité ?

D’après la communication du Pr H. Bachelez (Paris).

Manifestation fréquente et simple à constater, le phénomène de Koebner a été décrit par Heinrich Koebner en 1876 comme l’apparition de lésions isomorphes à la suite d’un traumatisme local (choc, frottement, grattage, plaie) dans un territoire cutané jusque-là cliniquement sain. Il doit être différencié du pseudophénomène de Koebner lié à des agents infectieux : verrues, molluscum contagiosum ; du phénomène isotopique qui est l’apparition d’une nouvelle dermatose dans le territoire d’une autre lésion ; du phénomène de Renbök défini par la disparition d’une lésion à la suite de l’apparition d’une autre lésion au même endroit, ou encore du phénomène de Koebner inversé décrit comme la disparition d’une dermatose à la suite d’un traumatisme local. Le délai d’apparition du phénomène de Koebner est variable et compris en moyenne entre 10 et 20 jours après le traumatisme. L’aspect histologique est identique à la pathologie de référence des lésions en cause. Ses causes sont multiples : traumatisme mécanique (de type grattage des lésions, chocs), thermique ou électrique, voire après un traitement, mais il peut également s’agir d’une réaction de type hypersensibilité de contact.

Les trois principales dermatoses pouvant s’exprimer par un phénomène de Koebner vrai sont le psoriasis, le lichen plan et le vitiligo. Selon les séries, les données de prévalence et d’incidence sont très hétérogènes, allant de 11 à 75 % pour le psoriasis, de 5 à 61 % pour le vitiligo et autour de 28 % pour le lichen plan. Des facteurs de risque ont été identifiés au cours[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Service de Dermatologie, Hôpital Henri-Mondor, CRÉTEIL.