Dermatoses infectieuses en pédiatrie : intérêt de la dermoscopie

0

En France, plus de 9 dermatologues sur 10 utilisent le dermoscope quotidiennement [1]. Initialement développée pour l’analyse des lésions pigmentées, l’utilisation de la dermoscope a rapidement trouvé sa place pour le diagnostic de certaines dermatoses infectieuses. Les dermatoses infectieuses constituent l’une des première causes de consultation en dermatologie pédiatrique [2, 3]. Cette technique non invasive évite des prélèvements parfois traumatisants ou délicats à réaliser chez l’enfant. Un certain nombre de dermatoses ont fait l’objet de descriptions en dermoscopie. Nous vous proposons dans cet article de revoir les signes dermoscopiques des dermatoses les plus fréquentes et les dermatoses pour lesquelles la dermoscopie représente une véritable valeur ajoutée à l’examen clinique.

Infections virales

1. Infections cutanées à human papillomavirus (HPV)

Les verrues correspondent à une infection cutanée avec des virus HPV. Ces infections se manifestent par une hyperplasie épithéliale associée à une hyperkératose. Le type d’HPV varie selon le type de verrue HPV 2 ou 7 pour les verrues vulgaires, HPV 1, 2 et 4 pour les verrues palmo-plantaires, HPV 3-10 pour les -verrues planes et HPV 6 et 11 prédominent dans les condylomes accumulés. Le diagnostic clinique est souvent évident ; néanmoins, certaines localisations ou formes cliniques peuvent rendre le diagnostic difficile. La dermoscopie peut alors aider à confirmer le diagnostic.

2. Verrues planes

Les verrues planes siègent de façon préférentielle au niveau[...]

Connectez-vous pour consulter l'article dans son intégralité.

Pas encore abonné(e)
INSCRIVEZ-VOUS

Inscrivez-vous gratuitement et profitez de tous les sites du groupe Performances Médicales

S'inscrire
Partagez.

À propos de l’auteur

Unité de Dermatologie-Infectiologie, CHI de Fréjus-Saint-Raphaël.

Laisser un commentaire